Le Père Michel Marie à Saint Nazaire…

Le Père Michel Marie à Lasalle 

Le mardi 22 mai 2018

19h00: Conférence sur la Sainte Vierge

20h00: Messe présidée par le Père Michel Marie

Les portes de l’église ouvrirons dès 17h30

Contribution volontaire

C’est en mai 2017 qu’un groupe de pèlerin de la paroisse a pu rencontré le Père Michel Marie. C’est après cette rencontre que nous l’avons invité à Montréal pour une tournée de prédication.

Biographie

Comme le suggère son double patronyme, il voit le jour au sein d’une famille d’origine juive, russe et corse2. Appelé au sacerdoce depuis l’enfance3, sans jamais renoncer à sa vocation, il décide de rejoindre Paris en 1980 pour y conduire, sous les encouragements de Tino Rossi et d’Aimé Barelli, une carrière artistique de chanteur qui se poursuivra jusqu’en 19884.

Encouragé par le Père Joseph-Marie Perrin5, qui fut notamment le directeur spirituel de la philosophe Simone Weil, et par le Père Marie-Dominique Philippe4, fondateur de la Congrégation Saint-Jean, il décide d’entrer dans l’Ordre dominicain (1988 – 1992)6, puis saisi par la vie de Maximilien Kolbe, il rejoint l’Ordre franciscain (1992 – 1997)6. Après des passages à Trévise et Padoue, il termine ses études à l’Université pontificale de l’Angelicum à Rome7 avant d’être envoyé en Roumanie comme vice-maître des novices7. Durant cette période, Michel-Marie Zanotti-Sorkine rédige une prière mariale pour les personnes malades du SIDA ; bénie par le pape Jean-Paul II, elle est largement distribuée en Europe, en Afrique et en Asie8.

Curé à Saint-Vincent-de-Paul « Les Réformés »

Il rentre ensuite dans le clergé séculier et est ordonné prêtre le 30 mai 1999, à l’orée de ses quarante ans, par le cardinal Panafieu, alors archevêque de Marseille, qui l’accueille en son diocèse9. Il est alors nommé vicaire en la basilique du Sacré-Cœur (1999 – 2004), responsable des laïcs missionnaires de la Charité de Mère Teresa (1998 – 2004), et enfin curé de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul dite « Les Réformés », située au sommet de La Canebière. Celle-ci est une paroisse totalement tombée en ruine ; sous son impulsion, cette église connaît une renaissance spectaculaire, et la participation à la messe explose. Il est également nommé par Monseigneur Georges Pontier, Doyen du centre-ville de Marseille (2006 – 2014).

 

Chapelain au Sanctuaire de Notre-Dame du Laus[

En 2014, après avoir officié pendant dix ans en cette église, Michel-Marie Zanotti-Sorkine, en accord avec son évêque, demande à être accueilli comme confesseur à la chapelle de la Médaille miraculeuserue du Bac à Paris. Mais au dernier moment, alors que tout est conclu, cette mission lui est refusée par les responsables de la chapelle, en raison de l’engouement populaire que suscite sa venue11,12. Le 11 septembre 2014, en accord avec Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, Monseigneur Jean-Michel Di Falco Leandri répond favorablement à la demande du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine d’être associé à la mission pastorale des chapelains du Sanctuaire de Notre-Dame du Laus dans le diocèse de Gap et d’Embrun. Le 1er novembre 2014, il y est accueilli par plus de mille personnes13. En ce lieu marial, Michel-Marie Zanotti-Sorkine assure le ministère de chapelain et de prédicateur, animant notamment plusieurs retraites et sessions réunissant des centaines de personnes14. Le reste de son temps, il le consacre à la réalisation de divers projets d’ordre littéraire et artistique. Le 6 avril 2016, à Paris en l’église Saint-Sulpice, la Procure, les Éditions Robert Laffont et le groupe « Artège DDB Le Rocher » organisent une soirée autour du thème de la Miséricorde. Quatre mille personnes seront présentes pour entendre la conférence de Michel-Marie Zanotti-Sorkine intitulée : « La Miséricorde, atout cœur dans le jeu de Dieu ».

Activités apostoliques à Paris

Michel-Marie Zanotti-Sorkine a été signé comme artiste chez Warner Music au mois de novembre 201615. Son premier album Bonjour la vie est sorti le 24 mars 201715. À partir du mois de septembre 2017, en accord avec Monseigneur Pontier, il se met au service d’une communauté de laïcs consacrés, située sur la colline de Montmartre : « Les Auxiliaires du Cœur de Jésus », et poursuit son travail sacerdotal, artistique et littéraire, à Paris. Il participe également à une émission de télévision québécoise « La victoire de l’amour » en donnant chaque semaine une homélie sur le texte d’évangile du jour.

 

Laisser un commentaire